L'hôpital et moi  |  Vous êtes accompagnant  |  La personne de confiance

La personne de confiance

Lors de toute hospitalisation, il est proposé au patient de désigner une personne de confiance qui peut être un parent, un proche ou le médecin traitant (article L. 1111-6 du code de la Santé publique).

Si le patient le souhaite, la personne de confiance l'accompagne dans ses démarches et assiste aux entretiens médicaux afin de l'aider dans ses décisions.

Elle sera consultée dans l’hypothèse où le patient serait hors d'état d'exprimer sa volonté et de recevoir l'information nécessaire à cette fin.

Elle rend compte de la volonté de la personne. Son témoignage prévaut sur tout autre témoignage. Il s’agit d’un avis. En aucun cas la personne de confiance ne prend de décision à la place du patient.

Si le patient est protégé par une mesure de tutelle, il ne peut pas désigner une personne de confiance sauf si elle a été désignée antérieurement à la mesure de tutelle, le juge des tutelles peut soit confirmer la mission de cette personne, soit révoquer sa désignation.

La désignation de la personne de confiance doit se faire par écrit par le biais du formulaire ci-contre.

 

La personne de confiance peut être désignée à tout moment.  

Dans le cas d’une hospitalisation, elle peut être désignée au moment de l’admission du patient ou bien avant ou au cours de. Le patient peut changer d’avis à tout moment.

La désignation faite lors d’une hospitalisation n’est valable que pour toute la durée de cette hospitalisation.

Si vous souhaitez que cette validité soit prolongée, il suffit que vous le précisiez (par écrit, de préférence). Toutes les informations qui auront été données à propos de la personne de confiance seront classées dans le dossier médical conservé au sein de l’établissement