Historique

Les évolutions du Centre Hospitalier

Le premier Hôpital ou « Maison Dieu » existait avant l’an mille et se trouvait à l’emplacement de l’ancien Hôtel des Postes.

Dès 1132, Louis VI le Gros, Roi de France et Comte de Dreux, fait édifier un « Hôtel Dieu » dans la Grande Rue.
Rénové et reconstruit vers 1630, il est resté en activité jusqu’en 1913 avec une soixantaine de lits dans des conditions d’hygiène moyenâgeuses. Un groupe de bâtiments de style Louis XIII et la Chapelle existent toujours. 

C’est Maurice Viollette, Maire de Dreux, qui entreprend la construction d’un nouvel Hôpital en 1911 sur la propriété léguée par Madame Bodeau à la ville de Dreux, et située entre le boulevard Louis Terrier et la rue Saint Denis.

Cet Hôpital, maintenant disparu, comprenait un bâtiment en U où étaient groupés les services  de médecine, de chirurgie, les urgences, le bloc opératoire et la radiologie.

D’autres bâtiments ou pavillons abritaient les services de pédiatrie, maternité, pharmacie, les laboratoires d’analyses, l'Hospice, et même les militaires, à l’époque où Dreux était une ville de garnison ; enfin, les services administratifs et les services généraux. 

En même temps que l’activité hospitalière se développait en centre ville, d’autres unités de soins apparaissaient sur le plateau nord près du hameau des Buissons, dès 1930.

A l’époque où la tuberculose faisait des ravages, Maurice Viollette, aidé par la fondation Rockfeller, construit un préventorium (1931) qui accueillera jusqu'à 343 enfants en 1947. Ces différents établissements rattachés administrativement à l’Hôpital vers 1950 formeront alors un ensemble de plus de 1000 lits.

Très vaste en 1913 pour une ville de 10 000 habitants, l’Hôpital, malgré de nombreux aménagements, a éprouvé les pires difficultés pour faire face après 1945 aux besoins d’une population en pleine expansion. D’où la nécessité de construire l’Hôpital Victor Jousselin en 1969, et l’abandon de l’ancien établissement démoli en 1986 pour faire place à un ensemble immobilier.